Le Marché De La E-cigarette En France

Le 08 Janvier 2020
Le marché de la e-cigarette en France

Appelée vapoteuse ou vapotage, la e-cigarette ou cigarette électronique a fait son apparition sur le marché français en 2010. Dès son arrivée, ce dispositif a connu un véritable succès. Mais qu’en est-il au début de cette nouvelle décennie ? Quels sont les chiffres clés et les perspectives de ce marché ?

C’est un marché loin d’être marginal au sein de l’Hexagone. En effet, la France est le troisième marché mondial de la « e-cigarette », derrière les États-Unis et le Royaume-Uni pour un chiffre d’affaires de 820 millions d’euros pour l’année 2019. Un marché qui retrouve une croissance très forte.

Un marché en pleine expansion

Lors de l’année 2019, ce marché de trois millions de consommateurs dans l’Hexagone a connu une hausse de la vente de ses produits (e-cigarette et e-liquide) de 21 % après une croissance positive de 15 % en 2017 ! Autrement dit, tout va bien pour ce secteur après un léger recul connu en 2015 et 2016 (dû à un ajustement du marché national suite à la transposition d’une norme européenne). Comment expliquer ce taux de croissance impressionnant ? Majoritairement par les politiques publiques mises en place de désincitation à la consommation du tabac, qui passent notamment par une hausse constante du prix du paquet de cigarette. Mais aussi par le coût assez modique et la facilité d’utilisation du vapotage comme alternative à la consommation classique de tabac. Un choix politique à long terme qui permet au marché de la cigarette électronique de connaître une croissance annuelle autour de 25 %. Ainsi, en 2021, le secteur pourrait peser 1.2 milliard d’euros !

Autre chiffre clé : le nombre de magasins ou lieux de vente de ces produits. Selon le recensement de la FIVAPE (Fédération inter-professionnelle de la Vape), ce dernier se monterait à 3.000. Il existe en outre de plus en plus de sites internets dédiés à ce produit, représentant déjà 15 % des ventes totales ! Sur ces 3.000 points de vente, 55 % sont des magasins spécialisés. Des magasins dont le nombre tend à augmenter depuis 2016, après une fermeture des magasins les plus fragiles en 2015.

Comme noté plus haut, internet représente 25 % du marché entre sites internets des réseaux physiques, les pure-players et l’achat sur des sites tel qu’Amazon. Enfin, les 20 % restant sont le fait des buralistes.

Des inquiétudes naissantes

Mais une petit ombre au tableau est en train d’apparaître dans ce panorama radieux. En effet, par un effet « papillon », le trouble a gagné les consommateurs français, interpellés par les morts, et leur médiatisation, ayant eu lieu récemment aux États-Unis. A tel point que l’État de New-York a décidé d’interdire l’e-cigarette ! Il faut toutefois noter que les normes françaises sont beaucoup plus rigoureuses que de l’autre côté de l’Atlantique. D’une part, car la publicité est interdite dans notre pays. D’autre part, car la part de nicotine dans les produits de vapotage est de 20 mg/ml en France. Soit loin des 50 mg/ml aux États-Unis. 

Les réseaux franchisés du secteur

Il y en a principalement trois : Yes Store, Vapote-moi et Vapostore. Le premier a été lancé en 2012. L’apport personnel sera de 20.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 7.500€, pour un investissement total de 45.000€. Le chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’activité sera compris, selon la localisation et la taille de votre implantation, entre 120.000 et 420.000€. Une formation initiale de trois semaines aura lieu en boutique.
Le second se développe en licence de marque depuis 2015. L’apport personnel sera de 20.000€ alors que les droits d’entrée seront de 10.000€ pour un investissement global de 37.000€. Le chiffre d’affaires réalisable, selon l’emplacement, sera compris entre 150.000 et 500.000€. Ce réseau compte actuellement une vingtaine de points de vente sur le territoire national. Une formation initiale de deux semaines sera proposée. Le dernier de ces réseaux, Vapostore, a été lancé en 2012 également et compte aujourd'hui 93 points de vente partout en France, l'apport personnel demandé est de 25.000€, un investissement total de 100.000€, un CA estimé à 2 ans de 500.000€, la redevance  mensuelle est de 5% du CA HT. Pour avoir tous les détails sur le réseau Vapostore, retrouvez la fiche Vapostore ici.

<< Retour à la listeArticle plus récent >>

Commentaires

Laissez un commentaire

Franchise au hasard :
Ouvrir une franchise STUDIOSANTÉ®
Vous aimerez aussi : Ouvrir Une Franchise Gemo
Ouvrir Une Franchise Gemo
Le 04 Décembre 2019
Ouvrir Une Franchise Etam
Ouvrir Une Franchise Etam
Le 30 Septembre 2019
Ouvrir Une Franchise Pandora
Ouvrir Une Franchise Pandora
Le 09 Septembre 2019
Peut-on Ouvrir Une Franchise Lego Store ?
Peut-on Ouvrir Une Franchise Lego Store ?
Le 03 Septembre 2019
La Franchise Vapiano, Un Nouveau Venu Sur Le Marché De La Restauration
La Franchise Vapiano, Un Nouveau Venu Sur Le Marché De La Restauration
Le 27 Août 2019
Peut-on Ouvrir Une Franchise Rituals ?
Peut-on Ouvrir Une Franchise Rituals ?
Le 20 Août 2019
Devenir Franchisé Kidiliz
Devenir Franchisé Kidiliz
Le 08 Août 2019
Ouvrir Une Franchise Stéphane Plaza
Ouvrir Une Franchise Stéphane Plaza
Le 29 Juillet 2019
La Franchise Jacadi, Les Conditions D'ouvertures D'un Magasin
La Franchise Jacadi, Les Conditions D'ouvertures D'un Magasin
Le 22 Juillet 2019
Peut-on Ouvrir Une Franchise Mademoiselle Bio ?
Peut-on Ouvrir Une Franchise Mademoiselle Bio ?
Le 15 Juillet 2019

Recevoir l'actualité et les opportunités

Recevez une fois par semaine toute l'actualité et les dernières opportunités de business

Veuillez saisir une adresse Email Valide!

Copyright 2020 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite - Contactez Hello Franchise