Ouvrir Une Franchise En Suisse

Le 09 Octobre 2018
Ouvrir une franchise en Suisse

Pays limitrophe de l'Hexagone, la Suisse (41.285km2, 8.482.200 habitants) connue pour ses montagnes, ses fromages, sa tranquillité, ses horlogers et son luxe (le pays à le 4ème PIB par habitant du monde -78.812$/habitant) est un pays où la franchise et peu développée mais avec des potentialités de réussite réelles. Hello Franchise fait le point sur la situation de la franchise dans ce pays et les perspectives que cette dernière offre, en listant notamment les réseaux les plus dynamiques.

La franchise en Suisse : état des lieux

Le constat est unanime : par rapport aux autres pays de l'Europe (en particulier occidentale), la Suisse accuse un retard certain dans le développement de la franchise au sein de son économie nationale. Selon plusieurs experts helvètes du secteur, la première raison tient tout d'abord dans la frilosité des banques. En effet, à la différence de la France où la place et la réussite du système de franchise dans l'économie hexagonale poussent spontanément à la confiance les établissements financiers, en Suisse, les candidats doivent présenter de (très) solides garanties et un réel savoir-faire dans l'activité où ce dernier veut se lancer. Ensuite, le fédéralisme suisse complique la donne puisque chaque région possède des spécificités (linguistiques, culturelles, monétaires, douanières) auxquelles il faut que les futurs franchisés s'adaptent. Enfin, contrairement aux clichés perpétués (par exemple en France), la Suisse n'est pas Genève, c'est-à-dire un pays où les gens parlent français et ont un pouvoir d'achat très important. Ainsi, et comme dit plus haut, chaque territoire possède des caractéristiques spécifiques. Ce qui vaut aussi pour la clientèle et ses besoins !

Au niveau juridique, la Suisse ne dispose pas de législation spécifique, contrairement à la France (et à la loi Doubin par exemple). Mais l'univers juridique autour de la franchise n'est pas pour autant totalement vierge. En effet, une décision du Tribunal fédéral (autorité judiciaire suprême de la Confédération helvétique) du 8 septembre 2011 a défini la franchise de la manière suivante : « un contrat « tendant à la distribution de marchandises et de services par des commerçants ou des entrepreneurs indépendants (les franchisés), mais selon une conception de distribution unifiée, mise en place par le franchiseur ». Une définition extrêmement large et purement contractuelle. À noter, un élément important et spécifique en Suisse : la question d'une possible indemnité de clientèle due à la fin du contrat de franchise. Dans le droit suisse, le franchisé pourrait avoir, selon la jurisprudence actuelle, légitimité à réclamer une indemnité de clientèle suite à la fin du contrat.  Dernier point juridique à soulever : la Suisse ne faisant pas partie de l'Union européenne, le droit européen et sa législation (dans le qui nous concerne, le droit commercial et le droit de la concurrence) ne sont donc pas applicables au sein de la Confédération helvétique.

Les franchises qui marchent en Suisse

Si, comme dans tous les pays européens, des franchises internationales (majoritairement américaines) connaissent un succès prévisible, d'autres, pour qui le succès est lui aussi au rendez-vous sont le fruit d'entrepreneurs helvétiques.

1) Les franchises suisses

La plus connue est celle créée par Olivier Nimis en 2004 et qui se nomme Remicom. Le secteur ? L'immobilier d'entreprise et commercial. Un réseau qui se développe en franchise depuis 2008, très bien implanté en Suisse et qui s'attaque depuis quelques années au marché français. Les droits d'entrée sont fixés entre 75.000 et 95.000 francs suisses. L'apport personnel global (ce que les Suisses appellent la surface financière souhaité du franchisé) devra tourner autour de 165.000€ en moyenne.
Autre franchise helvétique, Akyado. Fondée par Josiane Traschel en 1999, ce réseau est dans le domaine de la beauté et du bien-être puisqu'il s'agit d'instituts de beauté spécialisés pour les mains et les pieds. Les droits d'entrée sont fixés à 120.000 francs suisses. C'est l'une des rares franchises suisses qui a réussi, pour l'instant, à s'exporter.
Dernière franchise de notre liste, Acuitis. Fondée par Daniel Abittan à Genève en 2010, spécialisée dans l'optique et l'audition. Les droits d'entrée sont fixés à 35.000 francs suisses, la redevance à 1% du chiffre d'affaires.

2) Les franchises étrangères

Selon les dernières statistiques, l'une des franchises les plus tendances du moment serait Cash Converters. L'entreprise australienne est spécialisée dans l'achat-vente de produits d'occasion. L'apport personnel devra être de 122.000 francs suisses. Les droits d'entrée sont fixés à 43.000 francs. Seconde franchise très appréciée, Gamecash qui officie sur le même secteur que Cash Converters mais s'est spécialisé dans le domaine des jeux vidéos. L'apport personnel devra être de 50.000€, les droits d'entrée sont fixés à 20.000€ et l'investissement global tournera autour de 175.000€. Dernier de cette liste actualisée, le groupe Pano Sign'service spécialisé dans la conception, la réalisation et la pose signalétique publicitaire pour les commerçants, artisans, entreprises, professionnels. C'est une licence de marque. L'apport personnel devra être de 20.000€, les droits d'entrée sont fixés à 25.000€ alors que l'investissement global est estimé à 47.500€.
Les autres réseaux étrangers qui marchent ou souhaitent se développer en Suisse ? Des mastodontes, tels que McDonald's ou Subway, des réseaux de supérettes comme Migrolino ou Satellites Denner, des salons de coiffure avec Franck Provost ou Jean-Louis David, des réseaux spécialisés dans le bien-être/beauté tels que Body'minute, Carlance ou Relooking Beauté Minceur.

Conclusion

La Suisse ? Une terre de conquête pour la franchise. Dans un environnement juridique assez flou et un pays aux spécificités à ne pas négliger pour y réussir (caractéristiques régionales particulières, frilosité des banques à prêter aux futurs franchisés), la place de la franchise est bien plus réduite si l'on compare aux autres pays de l'Europe de l'ouest. Pour autant, et à condition d'avoir les fonds nécessaires, de nombreuses opportunités existent, dans divers secteurs. Car la Suisse, et son pouvoir d'achat très élevé, attire la convoitise de nombreux réseaux, aussi bien étrangers (américains et français en particulier) que nationaux. La Suisse ? Un marché à conquérir pour la franchise. 

<< Retour à la liste

Commentaires

Laissez un commentaire

Franchise au hasard :
Ouvrir une franchise HELP Confort
Vous aimerez aussi : La Franchise Au Maroc
La Franchise Au Maroc
Le 04 Septembre 2018
La Franchise Au Portugal
La Franchise Au Portugal
Le 20 Août 2018
Créer Son Réseau De Franchise : Mode D'emploi
Créer Son Réseau De Franchise : Mode D'emploi
Le 04 Décembre 2017
Franchiseur : Comment Choisir Le Franchisé Idéal
Franchiseur : Comment Choisir Le Franchisé Idéal
Le 14 Novembre 2017
Cinq Mythes Autour De La Franchise
Cinq Mythes Autour De La Franchise
Le 28 Août 2017
Zoom Sur Les Métiers De La Franchise : Animateur, Développeur Et Assistant Réseau
Zoom Sur Les Métiers De La Franchise : Animateur, Développeur Et Assistant Réseau
Le 15 Juin 2017
Financement Franchise Nos Conseils Pour L’achat De Votre Franchise
Financement Franchise Nos Conseils Pour L’achat De Votre Franchise
Le 24 Août 2016
Ouvrir Une Franchise Mode D'emploi
Ouvrir Une Franchise Mode D'emploi
Le 15 Août 2016
Calculer Les Futurs Revenus D’une Franchise
Calculer Les Futurs Revenus D’une Franchise
Le 12 Août 2016
Franchise Sans Apport : Mythe Ou Réalité ?
Franchise Sans Apport : Mythe Ou Réalité ?
Le 04 Août 2016

Copyright 2018 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite - Contactez Hello Franchise