<< Retour à la fiche franchise

Avis de Franchisé

Jean-Marc Edwards parle de son expérience de franchisé au sein du réseau
Free Dom

Jean-Marc Edwards
Franchisé Free Dom Montpellier

Témoignage recolté Le 11 Octobre 2016
Il faut être patient et persévérant, sans s'attendre à une réussite fulgurante. Il est nécessaire d'être organisé et capable de développer son marché.

Quelle activité exerciez-vous avant de devenir membre du réseau Free Dom ?

Jean-Marc Edwards : À la sortie de mes études de commerce, j'ai enchaîné plusieurs expériences professionnelles : commercial pour un Centre d'Aide par le Travail, vendeur de matériel professionnel de cuisine avant de devenir responsable commercial pour un fabricant. J'ai ensuite créé ma société de distribution de fontaines à eau réfrigérées, donc dans le domaine des services aux entreprises.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer dans un réseau de service organisé en licence de marque et pourquoi votre choix s'est-il porté sur cette enseigne ?

Ma société de distribution de fontaines à eau réfrigérées ayant atteint un stade d'activité stabilisée, j'ai eu envie de continuer à progresser dans autre chose. J'ai rencontré des gens qui m'ont sensibilisé aux services à la personne, je me suis informé sur le sujet. J'ai échangé avec différents franchiseurs et ma rencontre avec Nicolas Goupil, le fondateur de Free Dom a été déterminante. Dans ce secteur, il est vraiment intéressant de s'adosser à un réseau car il y a beaucoup de choses qui changent souvent. Quand on choisit un réseau, il y a deux grands critères : l'humain, c'est à dire l'ouverture du franchiseur et la façon dont il vous présente son enseigne ; l'assistance : Free-Dom m'a semblé être le réseau qui proposait le plus de formation, tout en laissant un maximum d'autonomie aux agences.

Avez-vous bénéficié d'une aide financière (directe ou indirecte) de la tête de réseau ?

Il n'y a pas d'aide financière par contre j'ai reçu une aide administrative pour le montage des dossiers de demande de prêt par exemple.

Quels sont les aspects de la formation initiale qui vous ont été les plus utiles ? lesquels auriez-vous souhaité voir plus approfondis ?

J'ai trouvé très intéressante la formation sur le métier lui-même. Je suis allé à Nantes dans l'agence-mère, où j'ai suivi un responsable qualité pour voir le travail sur le terrain, accompagné un responsable de secteur pour voir comment il vendait les produits à la clientèle et observé la gestion des Ressources Humaines. C'était très complet. Le réseau est doté d'un logiciel intégré très performant qui nous permet de traiter les devis, la facturation, la paye et la gestion du personnel … C'est difficile de dire ce que j'aurais souhaité voir plus approfondi dans le sens où au moindre doute, je pose ma question à la tête de réseau qui répond et assure un réel suivi.

Bénéficiez-vous de formation continue ? Comment se matérialise l'animation du réseau ?

Nous recevons de la tête de réseau une newsletter mensuelle qui contient beaucoup d'informations. Notre réunion annuelle est organisée en région, dans une des agences du réseau : nous nous y retrouvons tous pour faire un bilan au niveau national. Nous avons aussi plusieurs réunions régionales : nous sommes répartis en 4 grandes régions. Cela nous permet d'échanger sur ce qui fonctionne ou non. Notre dernière session de formation continue vient d'avoir lieu dans le sud-ouest et portait sur la nouvelle Convention Collective qui entre en vigueur au 1e novembre. Ce sont des sessions où nous entrons plus dans le détail.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez et que fait la direction du réseau pour vous aider ?

Dans notre métier, la gestion des Ressources Humaines nous prend 80% de notre temps : trouver les bonnes personnes, éviter les conflits, limiter le turn-over… La tête de réseau nous donne accès à un cabinet d'avocats spécialisé, qui nous donne des réponses juridiques appropriées. Concernant la paye, qui est un domaine toujours en changement avec la fiscalité, les charges… le service comptabilité nous donne les informations voulues. Chaque agence Free-Dom a le choix de gérer sa paye en interne ou de la faire sous-traiter au siège. Pour ce qui est de la communication, la tête de réseau dispose d'une personne chargée de toute la communication du réseau et nous créé les supports demandés.

Selon votre expérience, quels sont les points forts du concept de Free Dom ?

Nos points forts sont que chaque agence est indépendante, tout en adhérant à un réseau réellement participatif : les décisions stratégiques sont discutées en commun.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Il faut être patient et persévérant, sans s'attendre à une réussite fulgurante. Il est nécessaire d'être organisé et capable de développer son marché.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Je conseille de faire une vraie étude de marché puis de se rapprocher de plusieurs enseignes pour les comparer, en particulier sur le relationnel, c'est essentiel. Ensuite, tout dépend de ce que chacun recherche, une enseigne très structurée ou avec plus d'ouverture. Pour résumer, il faut d'abord savoir ce que l'on souhaite pour soi-même avant de vouloir s'appuyer sur un réseau.

Partagez ce témoignage

Recevoir l'actualité et les opportunités

Recevez une fois par semaine toute l'actualité et les dernières opportunités de business

Veuillez saisir une adresse Email Valide!

Copyright 2023 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite - Contactez Hello Franchise

?>