ACTUALITÉ OZAMAL CBD / FLOWERS SHOP CBD

Toute l'actualité du réseau

Voir la fiche détaillée de OZAMAL CBD / FLOWERS SHOP CBD

INTERVIEW DE STEPHANIE LAMBERT, Franchisée OZAMAL

Le 15 Septembre 2022
INTERVIEW DE STEPHANIE LAMBERT, Franchisée OZAMAL

« Je travaille pour moi, je fais quelque chose qui me plait avec un produit auquel je crois », Stéphanie Lambert (franchisée Ozamal by Flowers Shop)

FRANCHISE MAGASIN FRANCHISE CBD ET DÉRIVÉS

En septembre 2021, Stéphanie et Alexandre Lambert inauguraient leur boutique de CBD sous enseigne Ozamal by Flowers Shop à La Ferté-Bernard (Sarthe). Consommateurs de CBD avant de devenir commerçants, tous deux ont décidé de s’associer pour ouvrir leur propre boutique. S’ils ont créé leur entreprise en couple, seule Stéphanie gère la boutique quand son mari a conservé une activité salariée. Pour Toute la Franchise, elle revient sur ce parcours entrepreneurial.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Stéphanie Lambert : j'ai évolué durant 12 ans dans la grande distribution, au sein d’un même supermarché, comme hôtesse de caisse puis hôtesse d'accueil et enfin assistante commerciale. Qu'est-ce qui vous a motivée à vous lancer dans une création d'entreprise ?

L’envie d'autre chose. Vraiment. L’envie de découvrir autre chose et aussi parce qu’il y a un moment, quand on se donne beaucoup pour des personnes et qu'il n'y aucune reconnaissance, autant travailler pour soi. J’avais envie de pouvoir recueillir le fruit de mon travail.

Est-ce que vous n'avez pas eu quelques craintes à vous lancer ?

Bien sûr que si. Je me demandais si je ne faisais pas une bêtise, si ça allait fonctionner correctement et, même si ce n'est pas un apport énorme, il y a quand même de l'argent en jeu. Je me suis posée beaucoup de questions mais mon mari est du genre à dire qu’il faut tenter des choses donc nous les avons tentées.

Pourquoi avoir choisi d’entreprendre en franchise et en particulier avec le réseau Ozamal by Flowers Shop ?

C’est surtout parce que nous connaissions déjà les produits Ozamal by Flowers Shop. Nous sommes nous-même consommateurs de CBD. Nous avons essayé énormément de boutiques et, franchement, Ozamal by Flowers Shop est celle qui a les meilleurs produits. Nous avons l’habitude d’aller en vacances à Fréjus, donc juste à côté de la boutique Ozamal by Flowers Shop [le site pilote Ozamal by Flowers Shop est basé à Mandelieu, Ndlr]. Nous avons rencontré Anthony Mamone, mon franchiseur, qui est quelqu'un de très gentil. On a ainsi pu échanger et faire murir l’idée d’ouvrir une boutique de CBD.

Nous sommes nous-même consommateurs de CBD. Nous avons essayé énormément de boutiques et, franchement, Ozamal by Flowers Shop est celle qui a les meilleurs produits.

Comment avez-vous été accompagnée pour créer votre entreprise ?

Mon mari connaissait un expert-comptable qui nous a bien aidés. Mon franchiseur a également été un solide soutien. Il m’a aiguillée dans les démarches à effectuer et m'a très bien formée sur les produits. Franchement, la création d’entreprise n’a pas été très compliquée. Ce n’est pas compliqué à partir du moment où on a les bonnes informations.

Par contre, c'est vrai que c'est très long. On ne s'attendait pas à ça. Nous avons commencé les démarches en début d’année, en janvier ou février 2021, et on espérait ouvrir en juillet. Finalement, nous avons ouvert mi-septembre.

Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontrées ?

Le local. La recherche de local est vraiment compliquée, surtout quand on évoque le mot CBD. C’est pareil pour la recherche de financement. J’avais initialement prévu un financement bancaire mais aucune banque ne m’a suivie. J’ai finalement pu emprunter auprès de mes parents mais il faut savoir que c’est très compliqué de trouver un financement bancaire pour ouvrir une boutique de CBD, même si le marché offre d’importantes perspectives.

Quel premier bilan tirez-vous de votre activité ?

Ça se passe très bien pour une première année. J'ai pu me verser un salaire dès le mois d'octobre et j’ai une clientèle régulière. Après, tout le monde ne connaît pas encore le CBD et c'est vrai qu'au début les gens hésitaient à rentrer. Maintenant, j'ai de plus en plus de clients qui rentrent dans la boutique pour s’informer. Il faut donc un peu de temps pour développer sa clientèle mais, pour une première année, je suis satisfaite.

Quel type de clientèle avez-vous ?

J’ai une clientèle assez large parce qu’on a une gamme de produits assez variée. Les 20-40 ans vont généralement être plus intéressés par les fleurs et au-delà plus par les huiles, les baumes, les gélules… Le concept Ozamal by Flowers Shop, son positionnement bien-être et son catalogue produits sont vraiment des atouts pour ça.

C'est aussi pour ça que nous avons choisi cette franchise. Nous ne voulions pas vendre uniquement des fleurs et, avec Ozamal by Flowers Shop, nous pouvons proposer une gamme de produits très large autour du bien-être. C’est aussi ce qui fait que certains clients vont entrer dans la boutique. L’agencement de la boutique, le mobilier, cet esprit bien-être : ça rassure les plus réticents.

Comment anticipez-vous l’évolution du marché, par rapport à la concurrence et la législation ?

Par rapport à la concurrence, je n’ai pas spécialement de craintes parce que je crois en la qualité de nos produits. C’est vrai qu’il y a énormément de boutiques qui ouvrent pour surfer sur la tendance. C’est notamment pour ça que j’ai choisi de m’implanter à la Ferté plutôt qu’au Mans où il y a déjà une quinzaine de boutiques. Mais, avec la qualité des produits Ozamal by Flowers Shop, je suis sereine. À partir du moment où les clients ont essayé nos produits, je sais qu’ils reviennent.

Concernant la législation, je pense qu'il n'y aura plus de problème le jour où les fleurs seront taxées à 20% au lieu de 5,5%... Je trouve ridicule d’interdire les fleurs qui ont un taux de THC identique aux autres produits. Je n’aurai aucun souci à ce qu’il y ait plus de contrôle en boutique, ça permettrait en plus de rassurer encore davantage les clients, mais il faudrait vraiment avoir enfin un cadre réglementaire bien défini.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui hésiterait à ouvrir sa boutique de CBD ?

Franchement, il ne faut pas hésiter. Aujourd'hui, je suis très heureuse de ce que je fais. Je n’ai que des clients agréables, qui viennent pour un achat plaisir ou pour découvrir les vertus du CBD. Surtout, je travaille pour moi, je fais quelque chose qui me plait avec un produit auquel je crois. Il n’y a pas beaucoup de risque. Donc, pour ma part, si c’était à refaire je le referais sans problème.


Commentaires

Laissez un commentaire

Recevoir l'actualité et les opportunités

Recevez une fois par semaine toute l'actualité et les dernières opportunités de business

Veuillez saisir une adresse Email Valide!

Copyright 2022 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite - Contactez Hello Franchise