Financement Franchise Nos Conseils Pour L’achat De Votre Franchise

Le 24 Août 2016
Financement Franchise nos conseils pour l’achat de votre franchise

Croire en son potentiel

Vous aimeriez acheter votre franchise mais vous ne pensez pas disposer d’un capital suffisant pour vous lancer ? Pas de panique! Il existe un bel éventail de possibilités pour ouvrir sa franchise sans forcément disposer d’un gros apport personnel. 

Pour beaucoup d’entre nous, il n’est pas toujours évident de se constituer une épargne suffisante pour pouvoir investir en franchise. Néanmoins, quand on croit en son talent et ses capacités et quand on fait parti de ceux qui n’ont pas peur de se lever tôt le matin et de mouiller leur chemise au travail, on parvient toujours à trouver des solutions d’aide au financement ! Il est néanmoins crucial de savoir vers qui se tourner pour démarrer sa recherche de financement et c’est justement ce point que nous allons développer dans cet article.

Sélectionner une franchise pas cher

En franchise comme pour tout autre type d’entreprise, il existe des postes de dépenses incompressibles. Le premier qui vient à l’esprit est celui de la location de votre emplacement commercial. Afin de minimiser cet investissement de départ, il vous faudra rechercher un réseau dont le concept peut se développer depuis votre domicile ou depuis un local commercial à faible coût locatif, un parking par exemple pour cette franchise. Les concepts de franchise qui peuvent aussi correspondre à ces contraintes sont : mandataire immobilier, service informatique, service à la personne etc (Lire notre article à ce sujet).

Réaliser l’audit de sa situation financière

Il est important de disposer d’une idée claire et juste de l’état de vos actifs. Nous vous encourageons à réaliser un premier bilan de votre patrimoine (en n’oubliant pas d’en déduire vos dettes). De nombreux experts en financement conseillent de ne pas réaliser d’investissement en franchise supérieur à 15% de son patrimoine mais ce pourcentage critique peut varier suivant le cas de chacun. Un premier rendez-vous avec votre banquier peut vous aider à y voir plus claire. Vous pourrez exposer les détails de votre projet et évaluer avec lui votre capacité d’emprunt. 

Partir à la recherche de financement

Si vous n’optez pas pour l’achat d’une franchise à bas coût, vous serez sans doute contraint d’emprunter la majorité de la somme pour réaliser votre opération.

L’un des premiers partenaires financiers vers lequel nous vous recommandons de tourner est votre futur franchiseur. Beaucoup de réseaux d’enseignes proposent en effet une aide financière pour aider leurs futurs franchisés à les rejoindre. Cette formule est certes séduisante, mais restez néanmoins vigilants sur les modalités de cette aide financière. Il faut en particulier se pencher sur le calendrier de remboursement, sa durée et bien entendu son taux d’intérêt. Nombreux sont également les franchiseurs qui offrent des formules intéressantes de location de matériel de travail. Cette aide est très avantageuse pour un franchisé car ce poste de dépense compte bien souvent parmi les plus importants !

Le second partenaire financier qui vient naturellement à l’esprit au cours de son processus de recherche de financement est bien entendu la banque. Suivant votre dossier, les institutions bancaires peuvent avoir des formules intéressantes de prêt à vous proposer. Il n’y a pas de règle formellement établie pour évaluer l’apport minimum à injecter lors de l’opération mais généralement ce dernier va de 20 à 50 pourcent du montant total de votre investissement. Dans le cas d’un achat de franchise, les banquiers sont souvent moins frileux qu’ils ne le seraient pour financer un investissement dans une société indépendante. Nous vous recommandons de prendre en priorité contact avec l’institution bancaire partenaire du réseau que vous vous apprêtez à intégrer. Il faut garder à l’esprit l’idée suivante : plus le réseau de franchise que vous avez le projet de rejoindre est ancien, a pignon sur rue depuis de nombreuses années, et jouit d’une solidité financière indiscutable, mieux votre demande de prêt sera considérée par votre banquier car il la trouvera rassurante. Encore une fois, comme vous devez vous en douter, ces demandes de prêt sont examinées au cas par cas, donc faîtes en sorte que votre dossier soit le plus sécurisant possible pour votre banquier !

Il existe en France une large panoplie d’aides publiques destinée aux créateurs d’entreprise. Elles se répartissent suivant le niveau de l’institution proposant ces formules d’aides : l’état ou les collectivités territoriales. Elles peuvent prendre la forme de prêts financiers ou d’allégements fiscaux et autres exonérations de charges sociales. Il est également important de noter qu’elles sont nombreuses à ne s’appliquer qu’à un ensemble restreint de secteurs d’activité, de zones géographiques et, dans de nombreux cas, sont réservées exclusivement à certains profils d’entrepreneurs. Vous trouverez plus d’information ici.

Le crowdfunding et plus particulièrement le crowdlending, est souvent utilisé pour lancer des projets innovants, il commence à être utilisé dans le cadre d'ouverture de franchises. Mais qu'est-ce que le crowdlending ? Il s'agit d'une forme de financement entre une entreprise et une multitude de particuliers, il est généralement utilisé pour des sommes réduites sur une échéance courte. L'emprunteur fait généralement la demande sur une plateforme web qui agrège une communauté de particuliers qui peuvent décider d'investir contre intérêt dans votre idée ou projet. Si le crowdlending vous intéresse, vérifiez que la plateforme de crowdfunding que vous utilisiez détient le statut d'IFP (Intermédiaire en Financement Participatif) et qu'elle est immatriculée à l'ORIAS.

Enfin, et comme cela se pratique bien souvent, il vous reste le recours de chercher du financement auprès de votre entourage : la love money.  En France, l’emprunt d’argent entre particuliers est régi par les règles de prêt en général et s’accompagne d’une série de démarche à effectuer. Pour en savoir plus lisez ceci!

Le revers de la médaille avec cette formule peut résider dans le fait que ce proche prêteur puisse exiger d’être impliqué dans les décisions importantes relatives à la gestion de votre affaire au même titre qu’un investisseur. Un fois encore, chaque situation est à analyser dans sa particularité.

Pour Conclure

Quelle que soit la formule pour laquelle vous allez opter, l’important reste de bien maîtriser votre dossier et votre business plan afin d’avoir à l’avance la certitude d’être en mesure de rembourser les sommes empruntées. Pour conclure, nous dirons qu’un budget modeste ne doit pas être un frein à votre volonté d’entreprendre! Au contraire, c’est dans l’adversité que se révèlent les entrepreneurs les plus ingénieux et les plus combatifs. Alors pour reprendre ce que nous disions en ce début d’articles : croyez en votre talent! 

Pour aller plus loin, découvrez notre dossier sur le financement de votre franchise

<< Retour à la listeArticle plus récent >>
En savoir plus :
Ouvrir une franchise Tubz Europe
Vous aimerez aussi : Ouvrir Une Franchise Mode D'emploi
Ouvrir Une Franchise Mode D'emploi
Le 15 Août 2016
Calculer Les Futurs Revenus D’une Franchise
Calculer Les Futurs Revenus D’une Franchise
Le 12 Août 2016
Franchise Sans Apport : Mythe Ou Réalité ?
Franchise Sans Apport : Mythe Ou Réalité ?
Le 04 Août 2016
Comment Choisir L’emplacement Idéal Pour Votre Franchise
Comment Choisir L’emplacement Idéal Pour Votre Franchise
Le 01 Août 2016
Coup D'oeil Sur La Redevance, Fixe Ou Au Pourcentage ?
Coup D'oeil Sur La Redevance, Fixe Ou Au Pourcentage ?
Le 29 Juillet 2016

Copyright 2016 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite