Retour > Les dossiers de la franchise par thème

8. Faire financer vos investissements afin de pouvoir se lancer

8. Faire financer vos investissements afin de pouvoir se lancer

Se lancer dans l'aventure de la franchise peut nécessiter des fonds non négligeables. En effet, entre l'apport personnel, le droit d'entrée, les coûts liés au business plan (étude marché, etc.) vous devrez pouvoir disposer d'une somme d'argent importante ! Et bien souvent, les fonds personnels des futurs franchisés ne suffisent pas à couvrir tous les investissements initiaux.

Dans ce dossier, nous allons vous donner quelques informations et conseils sur les meilleurs moyens de lever des fonds !

1) L'apport personnel

C'est la 1ère des priorités ! Il doit être, au minimum, de 30% du montant total des investissements. Ce montant doit pouvoir couvrir les besoins du fond de roulement, l'achat des stocks et payer les frais d'établissement.

Pourquoi ce minimum?

D'une part, car si vous ne disposez pas de ce minimum, il y a peu de chances qu'un banquier consente à vous prêter de l'argent, jugeant votre projet trop risqué. Les banques françaises sont (malheureusement) réputées frileuses. Vous devez en tenir compte.

D'où vient l'apport personnel?

Généralement ce dernier provient des liquidités placées par le franchisé sur différents comptes tels que: Livret A, Livret de Développement Durable (LDD), Plan d’Épargne Entreprise (PEE) ou Plan d’Épargne Logement (PEL) à condition que le futur local commercial comprenne aussi la résidence principale du futur franchisé.

2) Le recours à des tiers

*Il peut s'agir d'un don, souvent d'original familial: le montant maximum est de 30.000€ sans assujettissement fiscal.

*Une prise de participation au sein de l'entreprise par un associé: une personne tierce peut investir dans votre entreprise en contrepartie de part du capital.

Cette solution présente un avantage puisqu'elle donne lieu à une réduction fiscale pour les montants suivants: 20.000€ pour une personne seule, 40.000€ pour un couple (marié ou ayant signé un PACS).

3) Les aides institutionnelles

En France, vous trouverez différentes institutions publiques dédiées à l'aide dans la création d'entreprise.

*Le Réseau Entreprendre: Ce dernier propose une aide gratuite, personnalisée et à long terme. Le montant de ces prêts varie entre 15.000 et 50.000€. Ces prêts sont sans intérêt ni garantie. Attention toutefois: les projets en franchise ne sont pas la priorité de ce réseau.

*Initiative France: Ce réseau national propose une aide au créateur d'entreprise ainsi que des prêts sur l'honneur, à taux 0 et sans garantie personnelle. Mais tout comme le Réseau Entreprendre la franchise n'est pas la priorité de ce réseau.

*BPI France: Établissement public, ce dernier propose des actions en faveur des créateurs d'entreprise. Ses prêts peuvent monter jusqu'à 200.000€.

*NACRE: Cet organisme a pour spécificité de ne prêter qu'aux bénéficiaires de minimaux sociaux et aux chômeurs. Le prêt sera à taux 0 sur une durée maximale de 5 années. Condition importante pour pouvoir bénéficier de l'aide de NACRE: avoir obtenu un prêt bancaire.

4) Le prêt bancaire

Sachez tout d'abord qu'un prêt à un professionnel sera méthodiquement analysé par un banquier. Encore plus que pour un prêt à un particulier.

Outre un business plan solide (voir notre partie), il vous faudra émettre plusieurs garanties pour espérer obtenir un prêt de votre banque:

*une caution extérieure au demandeur: cette garantie pourra être actée par un organisme tiers, public ou privé. Par exemple, BPI France offre une garantie de cautionnement de ce type.

*une caution personnelle: cette dernière se calcule en fonction des revenus patrimoniaux du demandeur.

*un nantissement sur les biens mobiliers de la future entreprise: cette garantie permettra à la banque de se rembourser en vendant aux enchères publiques toute une série de biens, comme par exemple les véhicules, les outils et machines ou le fond de commerce.

Sachez qu'un emprunt auprès d'une banque ne constituera qu'au grand maximum 70% du total de vos investissements initiaux.

5) Le financement participatif

Le financement par CrowdLending, prêt participatif, ou CrowdFunding, financement participatif commence à apparaître dans l'univers de la franchise (voir notre article sur New York Factory), cela consiste à proposer votre projet à "la foule" (crowd) afin de capter le financement nécessaire en échange de leviers financiers attractifs pour vos investisseurs. Cette solution, qui a le vent en poupe, présente un avantage : si ce dernier est une réussite et que vous souhaitez un prêt supplémentaire, cela prouvera à votre banquier que des personnes pensent votre projet viable et attractif. Un très bon point pour vous lorsqu'il s'agira de négocier. 

Quelques derniers conseils :

- n'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre institutions bancaires!

- encore une fois un bon business plan clair, argumenté, précis et chiffré sera un indéniable atout.

- si vous rencontre des difficultés à obtenir un prêt, n'hésitez pas à faire appel au dispositif sur la médiation de crédit aux entreprises!

ARTICLE SUIVANT : 9. Formation Initiale et démarrage de votre activité

Les autres dossiers franchise sur Les 9 étapes pour devenir franchisé :

Les 9 étapes pour devenir franchisé
Les 9 étapes pour devenir franchisé
Les 9 étapes pour devenir franchisé
Les 9 étapes pour devenir franchisé

Copyright 2016 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite