ACTUALITÉ SPEED BURGER

Toute l'actualité du réseau

Voir la fiche détaillée de Speed Burger

De salarié à patron : Speed Burger vous donne les clés pour réussir la transition

Le 06 Septembre 2017
De salarié à patron : Speed Burger vous donne les clés pour réussir la transition

Enseigne nationale spécialisée dans la livraison de burgers, Speed Burger propose un concept adapté aux jeunes profils qui souhaitent franchir le pas de l'entrepreneuriat. Quelles sont les clefs pour franchir le cap en toute sérénité? Et devenir un chef d'entreprise ? Trois professionnels de l'enseigne livrent leurs conseils et leur vision du poste.

Devenir son propre patron : l'ambition de nombreux salariés en quête d'indépendance. Une chose est sûre, mieux vaut être bien préparé avant de se lancer dans l'aventure et respecter quelques fondamentaux qui optimiseront les chances de réussite.

PRENDRE DU RECUL

Après plusieurs expériences en tant que salarié dans le domaine de la restauration, Bruno Bourrigault, fondateur de Speed Burger,  décide de se lancer dans l’entreprenariat et de reprendre une première affaire : une sandwicherie à  Angers en 1988. Il élabore alors totalement un nouveau concept et crée le "Bress' Burger", premier point de vente de burgers et sandwichs à emporter à Angers, les prémices de Speed Burger dont il est le cofondateur.

"Mon cas est un peu à part car j'ai été repreneur de ma première entreprise pour un franc symbolique. Cette expérience m'a vraiment donné le goût de créer, notamment à plus grande échelle comme j'ai pu le faire avec Speed Burger.

Mais, je trouve qu'il est plus difficile d'être chef d'entreprise à l'heure actuelle qu'il y a 30 ans… il s'agit avant tout d'être totalement impliqué et préparé pour réussir et de savoir aussi prendre du recul" explique Bruno Bourrigault.

Lever la tête du guidon, garder la tête hors de l'eau, autant d'expressions qui semblent désuètes mais qui prennent tout leur sens lorsque l'on évoque la situation d'un chef d'entreprise. Le bilan du premier exercice fait régulièrement office de point de passage obligatoire. Mais pourquoi attendre une année entière pour se jauger ? Des reportings trimestriels sont, par exemple, une solution intermédiaire idéale pour jalonner les premiers mois d'activité. Un patron se doit d'avoir régulièrement une vision globale de la situation.

S’INVESTIR A 100% EST PRIMORDIAL

 "Lorsque on se lance dans l’entreprenariat, la première année est très intense. En effet, une présence accrue est essentielle pour le bon démarrage de son entreprise, la formation et l’accompagnement des équipiers fait office de socle pour optimiser ses chances de réussite" développe Julien Senegas, animateur réseau chez Speed Burger.

La stabilité vient généralement au cap de la troisième année d’activité. Bien géré, le concept Speed Burger permet d’atteindre un équilibre financier dès la première année.

DEVENIR PATRON DANS UNE ENTREPRISE QUE L'ON CONNAIT DÈJÀ : UN ACCÉLERATEUR DE RÉUSSITE

Connaitre les rouages d'une entreprise avant de se lancer est un avantage incontestable. Le modèle de la franchise incarne parfaitement cette opportunité en donnant la possibilité aux salariés de créer leur propre unité après s'être imprégné d'un concept pendant un ou deux ans. Cela permet, en outre, d'apprécier les bons et les mauvais côtés des différents rôles : employé, manager ou patron. Une immersion de longue durée !

"D'ailleurs, avec ses petites unités, ses process parfaitement éprouvés, Speed Burger se présente comme un concept particulièrement adapté pour donner un nouvel élan à sa carrière" note Julien Senegas.

A partir du moment où un salarié fait rapidement part de ses envies de s'investir dans la création de son entreprise, sa hiérarchie peut avoir une approche différente.

CORENTIN HASCOËT : L'EXEMPLE CONCRET DU MANAGER DEVENU FRANCHISÉ

Corentin Hascoët est l'exemple type du porteur de projet dans l'âme. Diplôme hôtelier en poche, il débute sa carrière, en salle, en 2010 lors des saisons été et hiver en Espagne et en Suisse. Ayant l'ambition de tester rapidement la vie de patron, il ouvre un snack dans le Morbihan pendant quelques mois et malgré le succès qu'il rencontre, il décide de peaufiner sa formation pour, à terme, occuper un poste de dirigeant dans le secteur de l'hôtellerie. En 2011, Il parfait ainsi sa formation sur le terrain en tant que salarié pendant deux années. En mars 2014, Corentin Hascoët devient manager au sein du Speed Burger de Pau, qui vient d'ouvrir ses portes. Après deux ans à ce poste, fort d'une ambition qui l'anime plus que jamais, il souhaite voler de ses propres ailes et commence à regarder concrètement sur quel secteur géographique il pourrait s'installer. Bénéficiant des conseils de la tête de réseau pour la réalisation de l'étude de marché et le choix du local, Corentin Hascoët arrête finalement son choix sur Saint-Malo (35).

Il démarre son activité en octobre 2016. Loin des cadences infernales da la restauration traditionnelle, il parvient à conserver une réelle stabilité entre sa vie professionnelle et personnelle. "Le concept fonctionne bien, il est parfaitement rodé. Je suis suivi par Julien Senegas comme à Pau. Nous échangeons au téléphone au moins une fois par semaine et sur le terrain une fois tous les deux mois" explique Corentin Hascoët.

"Corentin a évolué dès le départ comme manager aux côtés d'un franchisé qui a eu une démarche positive en le prenant en quelque sorte sous son aile. Dans le cas précis de l'ouverture du restaurant de Saint-Malo, l'expérience acquise à Pau par Corentin a fait gagner deux ou trois mois à tout le monde, peut-être plus. Dans notre activité, le recrutement et la gestion du personnel sont deux leviers à surveiller de près pour performer. Les salariés sont en majorité des étudiants, avec une forte notion de saisonnalité. Il est nécessaire d'anticiper et de mettre en œuvre un vrai management de proximité" précise Julien Senegas.

Pour un jeune dirigeant, accepter de ne pas tout faire parfaitement est compliqué… mais indispensable. Sinon, attention à l'accumulation de frustrations. Les chefs d'entreprise, dont l'âge est proche de leurs salariés ont également tendance à vouloir tout partager avec leurs équipes… c'est une erreur. Garder un minimum de recul est essentiel à la réussite de la société. Echanger, communiquer tout en se préservant : un subtil mélange.

Les jeunes aiment les burgers… SPEED BURGER ACCOMPAGNE les jeunes

A l'image de Corentin Hascoët, de nombreux jeunes ont très tôt l'ambition d'opter pour l'entreprenariat. Le financement fait souvent défaut mais conscient de cela Speed Burger se lance dorénavant à leur côté en s'impliquant concrètement par le biais de la franchise participative. Une démarche complétement logique, en phase avec l'ADN de l'enseigne, d'accompagnement des "forts potentiels".

"Pour moi, un bon patron c'est un dirigeant honnête et loyal. Il ne doit jamais oublier d'où il vient" conclut Bruno Bourrigault.


Commentaires

Laissez un commentaire

Recevoir l'actualité et les opportunités

Recevez une fois par semaine toute l'actualité et les dernières opportunités de business

Veuillez saisir une adresse Email Valide!

Copyright 2018 Hello franchise est une marque déposée. Toute reproduction est interdite